Barbeau méridional, blageon et soffie

Il n'a pas été victime de ragots ...le Barbeau Méridional 

Comme le chantait Brassens, c’est un modeste…

Il ne fait donc pas parler de lui, ce modeste qui malgré une belle robe oscillant entre le cuivre, l’argent et l’or, parsemée de belles taches noires, ne roule pas des mécaniques dans nos cours d’eau.

Au contraire, victime d’agressions diverses - pollutions et assecs notamment -  Barbus méridionalis,  nommé également et à tort « barbeau truité » s’est fait peu à peu éliminer de bien des cours d’eau du sud de la France ou il est endémique.

Aucune alliance contre nature avec la truite n’a affaibli l’espèce, pas même avec son cousin Barbeau commun qui ne fréquente pas les mêmes territoires.

Le barbeau méridional fréquenterait plutôt l’Aigue brun, l’Eze dans sa partie amont, le Largue ou le Réal de Jouques. Bref il est plus un poisson d’affluents de la Durance qu’un poisson de la Durance elle même.

Malgré mes efforts pour le retrouver dans l’Eze ou il abondait autrefois en compagnie des loches, des blageons et des vairons (eux aussi en grosse difficulté) je n’ai constalé la présence que d'une petite troupe à l'amont du pont du Tourel  entre Pertuis et la Tour d'Aigue. 

Peut être qu’un jour, dans une eau redevenue saine …

 

Le barbeau méridional est inscrit comme rare dans le livre rouge des espèces menacées de poissons d'eau douce rédigé par l'Union Internationale pour la conservation de la Nature

 

Pierre D le 27 Juin 2020

Vous avez des remarques concernant cet article ?

Vous pouvez nous joindre ou nous rejoindre en nous contactant  

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous serez les bienvenus 

 

 

 

 Pour revenir au chapitre "poissons de la durance" les-poissons-de-la-durance

 

 

 &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Le blageon, poisson grégaire dont les troupes s'amenuisent ...

 

Teleste soufia occupe souvent les mêmes territoires que le Barbeau méridional, bien que son aire  de répartition soit plus étendue (essentiellement  arc alpin et bassins versants du Rhône, du Var et de l'Hérault...

Comme Barbus méridionalis, le Blageon est inscrit à la liste rouge des Espèces menacées de France.

Joliment coloré (je l'ai connu dans les Cévennes sous le nom vernaculaire de rougette) La raréfaction de ce sympatique petit cyprinidé  est  principalement liée (en PACA), à la pollution, aux barrages qui nuisent à ses "migrations" et à la sècheresse ...

Ils étaient nombreux autrefois dans les affluents de la moyenne Durance (Coulon, Eze, Largue en particulier) ;  la population de blageons y est à ce jour quasi inexistante ...

Le blageon est parfois (à tort) appelé Soffie ce qui engendre une certaine confusion avec la vraie Soffie, elle même en danger dans les mêmes cours d'eau.

Pierre D le 18 décembre 2020

Vous avez des remarques concernant cet article ?

Vous pouvez nous joindre ou nous rejoindre en nous contactant  

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous serez les bienvenus 

 

 

 

 Pour revenir au chapitre "poissons de la durance" les-poissons-de-la-durance

 

 

  &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

La soffie cousine parfois mal aimée du Hotu...

 

Chondostoma toxostoma est un poisson méconnu, qui a l'époque de la prolifération du Hotu (un proche cousin un-indicateur-qualite-des-rivieres) qualifié alors de "nuisible" a souvent fait les frais de leur ressemblance. 

Outre la taille (25 cm paximum pour la soffie contre 40 cm pour le hotu) c'est la forme de la bouche qui permet de distinguer facilement l'un de l'autre ; arquée pour la soffie, rectiligne chez le hotu.

Les deux espèces pouvant éventuellement se croiser, la distinction pouvait parfois s'avérer difficile. 

Dans les affluents de la Durance (basse et moyenne Durance) les Soffies accompagnaient les hotus dans leur modeste migration. Ceux qui ont connu la scierie Guinde à Pertuis peuvent témoigner des "tapis" constitués par les hotus et les soffies se rendant sur les lieux de ponte. 

 

 Pierre D le 18 décembre 2020

Vous avez des remarques concernant cet article ?

Vous pouvez nous joindre ou nous rejoindre en nous contactant  

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous serez les bienvenus 

  

 

 Pour revenir au chapitre "poissons de la durance" les-poissons-de-la-durance