l'Asse - les Asses:

Il existe un proverbe local qui affirme : "La rivière d'Asse, ne la connaît que qui la passe".

Je pense que notre époque de voitures, de motos, et même de vélos, nous empêche parfois de connaitre nos rivières, en les longeant- ou les traversant….à pied !

L’Asse, personnellement, je ne la connais pas bien, et nous serions ravis, à SOS Durance Vivante, de rencontrer ses riverains, connaisseurs, pêcheurs….!

Pour la voir et la connaitre, un peu de géographie (source wikipédia):

Rivière des Alpes de Haute Provence, elle rejoint la Durance en aval d'Oraison. Cette rivière en tresses est issue de la réunion sur la commune de Barrême des « trois Asses » : Asse de Clumanc (au nord), Asse de Moriez (au nord-est) et Asse de Blieux (est et sud-est). L’Asse est, comme d’autres affluents de la Durance une rivière torrentielle, elle mesure 75 km et a elle-même….23 affluents ! On oublie, quand on parle des crues sévères de la Durance de faire référence à ses affluents qui, comme en 1994, participent à ces dernières. En 1994 l’Asse a connu deux crues exceptionnelles, avec déclenchement du plan Orsec, en janvier et novembre.
La voie des « chemins de fer de Provence » (ligne Nice - Digne) la longe sur vingt-huit kilomètres, de Moriez jusqu'à la halte de Mézel-Châteauredon, et la « route Napoléon » (RN85) sur vingt-six kilomètres, de la Tuilière (hameau de Senez, sur l'Asse de Blieux) à Châteauredon.

Légèrement en amont du confluent de l'Asse et de la Durance se trouve le lac des Buissonades. Je mets en pièce jointe des photos:  une prise derrière la digue des Buissonades montrant la pollution....et deux autres prises lors du tronçon que j'ai effectué à pied en juin 2019. Lors de mon passage il y avait deux engins dragueurs en activité sur le lac, et le pont canal EDF en aval de la Brillanne, semblait bien abandonné....intéressant de voir la vie (ou plutôt un certain abandon) des ouvrages de près....

 Françoise

 

L' ASSE : Les Adous, des milieux fragiles à préserver