SOS Durance Vivante participe au débat public, notamment en interpellant les élus.

 

En novembre 2022, nous avons été surpris, avec d’autres associations (la parole aux citoyens et FNE 13), de la modification que souhaite faire le SMAVD de ces statuts.

En effet, comme vous le savez, pour SOS Durance Vivante, il est maintenant prioritaire de renaturer la Durance, car ces aménagements sont  beaucoup trop nombreux et ils sont interrogés depuis 1986 dans une thèse de doctorat, comme facteur ayant modifié profondément  Durance et donc le cycle de l’eau (seul moyen de produire de l’eau sur terre).

Le SMAVD qui  à en charge le lit  de Durance, veut accentuer son anthropisation (aménager toujours plus) en proposant aux élus de modifier ses statuts pour implanter des énergies renouvelables. Nous interrogeons donc les élus sur la pertinence de cette modification (qu’ils devront voter), compte tenu des priorités que nous souhaitons pour Durance, c’est-à-dire, non plus aménager toujours plus mais bien renaturer.

Nous mettons à votre disposition, le courrier que nous avons envoyé aux élus et la réponse du président du SMAVD.

Nous ne sommes bien évidemment pas satisfaits de cette réponse qui ne répond pas sur le fond, c’est-à-dire sur un arrêt de l’anthropisation de Durance et une traduction de cette mission dans les statuts.

La sécheresse de cet été ne semble pas avoir éveillé les consciences pour un changement de paradigme sur les aménagements.

 

Des remarques: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.